Partenaires de votre carrière

National

Actualités, National

De la justice pour les personnels de greffe ! Notre déclaration liminaire au CTSJ du 19 mai 2022

« Reconnaissance, valorisation statutaire et professionnelle, égalité de traitement, l’UNSa SJ ne cesse de demander à la DSJ que les agents des services judiciaires disposent des mêmes droits que ceux des autres administrations ou directions. De la justice pour les personnels de greffe, il est plus que temps ! »… Retrouver ici l’intégralité de notre déclaration liminaire lue au Comité technique de ce 19 mai 2022 présidé par le Directeur des Services Judiciaires.

Toujours à vos côtés, l’UNSa SJ fait entendre votre voix et défend vos droits !

 

Actualités, National

L’UNSa SJ dit « STOP » aux problèmes informatiques!

Pannes de réseau, dysfonctionnements des applicatifs métiers, trames non à jour : ça suffit !

L’UNSa SJ demande des comptes au Directeur des services judiciaires.

Pour lire le courrier de saisine du DSJ, cliquer ici

L’UNSa Services Judiciaires saisira également dans les prochains jours la commission des lois du Sénat afin que ces difficultés soient portées à la connaissance des élus.

 

Actualités, National

l’UNsa SJ en réunion de lancement de campagne électorale à Bagnolet au siège de l’UNSa

Le 18 mars dernier, l’UNSa SJ a réuni ses cadres nationaux et régionaux pour lancer la campagne électorale des élections professionnelles 2022. Elles se dérouleront le 8 décembre prochain.

Luc FARRE, secrétaire général de l’UNSa Fonction Publique a ouvert la journée.

 


Actualités, National

L’UNSa SJ présente lors de la manifestation interprofessionnelle du 17 mars 2022

Jeudi 17 mars : Agir ensemble pour le pouvoir d’achat des agents publiques. 

C’est dans les rues de Paris que les membres de l’UNSa Justice et l’UNSa Services Judiciaires se sont donnés rendez-vous avec leurs homologues en faveur d’une augmentation urgente et indispensable de la rémunération de l’ensemble des agents de la Fonction Publique. 

L’UNSa Justice demande :

  1. Une revalorisation de la valeur du point d’indice supérieure a minima à l’inflation et l’attribution d’un nombre de points d’indice uniforme pour toutes et tous ;
  2. L’ouverture de négociations sur les grilles de rémunérations ;
  3. Le relèvement systématique des grilles en proportion de l’évolution du SMIC ;
  4. Une action forte pour améliorer l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes, notamment la revalorisation des filières les plus féminisées.

Le mouvement s’est élancé de la place de la République en direction de la rue d’Antin.
L’appel a été entendu par des milliers de participants à Paris et suivi dans plusieurs villes de province.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Retrouvez l’intervention d’Isabelle Fernandez au 19:45 de M6 du 17 mars 2022

 

National

Personnels en souffrance sur l’île de la Réunion et au TJ de Mamoudzou : le Garde des Sceaux s’offre une opération d’auto promotion. Simplement inadmissible.

Vendredi 4 mars, nous apprenons, avec effroi et une grand émotion, la tentative de suicide d’un jeune greffier affecté à Mamoudzou (Mayotte). Les conditions d’accueil et d’exercice professionnel au tribunal seraient en cause.

Une semaine plus tard, nous découvrons, par voie de presse, la venue du Garde des Sceaux à La Réunion et à Mayotte. Nous sommes alors convaincus que notre ministre va, enfin, prendre toutes les mesures d’urgence qui s’imposent : soutien psychologique à notre collègue et aux agents, amélioration sans délai des conditions de travail, revalorisation des primes des agents expatriés et mise en place de conditions d’accueil enfin dignes. Non, rien de tout cela !

D’une attitude suffisante, le Garde des Sceaux se déplace, 2 heures, entouré d’une nuée de journalistes, au TJ de Mamoudzou, qui filme la signature de la Circulaire de politique pénale relative à Mayotte.

Au programme de ce déplacement : « tour d’images », « micro-tendu » et, en guise de faire-valoir, un « échange informel avec les personnels de la juridiction », bien entendu, sous l’œil des caméras et photographes. Nous jugeons cela inadmissible !

À l’heure où nous attendons toujours la réponse à la demande d’expertise pour risque grave portant sur la santé et la sécurité de l’ensemble des agents des services judiciaires, cette autopromotion dans une juridiction en souffrance est une honte.

Nous conseillons au Garde des Sceaux, de reprendre ses caméras et photographes, et de donner à tous les fonctionnaires des greffes, de vrais moyens pour assurer une Justice digne, ainsi qu’une revalorisation statutaire à la hauteur de leur engagement quotidien.

La souffrance au travail de l’ensemble des catégories de personnels des juridictions n’est pas un sujet de second plan face à une opération d’auto-promotion.

Monsieur le ministre, cessez de vous demander ce que les agents du Ministère peuvent faire pour vous, mais demandez-vous, enfin, ce que vous pouvez faire pour les agents du Ministère.

L’UNSa Services Judiciaires


Actualités, National

Une avancée indemnitaire

UNE ENVELOPPE INDEMNITAIRE de 21 MILLIONS d’EUROS pour les GREFFIERS et les DIRECTEURS DE GREFFE

 

C’était impératif pour  l’UNSA SJ  d’obtenir des  informations concernant ses demandes d’entrée en négociation statutaire et indemnitaire lancées en 2020 et 2021.

Reçue à sa demande, le 02 mars 2022, par le cabinet du Garde des Sceaux, l’UNSA SJ peut annoncer qu’une enveloppe indemnitaire conséquente, plus de 20 millions d’euros, va bénéficier aux personnels des corps spécifiques de la DSJ (greffiers et DSGJ) dès l’été 2022 

Une augmentation indemnitaire annuelle de 1500 euros bruts.

Mais l’UNSA SJ continue  à revendiquer pour nos professions, pour une réforme statutaire ambitieuse qui puisse servir l’ensemble des corps de personnels de greffe, adjoints techniques et administratifs et secrétaires administratifs compris.

le Communiqué UNSa SJ pouvoir d’achat